Hommage à un frère !

 

1/Sa jeunesse

Originaire de Medjana (Bordj Bou Arreridj) AbdAllah Guettaf est né le 18 Août 1949 à Hussein Dey.  Il habite la rue Hanin à la cité Bel Air. (la Glacière)

Marié, il est père de sept enfants. Sadek est l’ainé des trois garçons.

Il a quatre filles.

AbdAllah, tout comme les gamins de son âge, entame sa scolarité dans le primaire en 1955 à l’actuelle école Mohamed Laâdour à la cité la Glacière.

De 1960 à 1963, il passe trois ans dans un CEG puis de 1963 à 1965 il va au lycée Ibn Khaldoun pour finir en terminale son périple scolaire de 1966 à 1969 au lycée Abbane Ramdane à El Mohammadia.

Dès les débuts du service national en 1969, Abdallah est incorporé au sein du 1er contingent. Il part pour l’Académie interarmes de Cherchell et termine ses classes avec le grade d’aspirant ! Il est rappelé un peu plus tard à Boghar pour une période de 45 jours. (Ksar El Boukhari dans la wilaya de Médéa)

2/Sa vie professionnelle

AbdAllah Guettaf comme un peu tout le monde, avait une vie professionnelle de laquelle il tirait ses subsistances pour les besoins de sa famille.

En 1971 juste après la quille, Ahmed Boughala, un ami lui trouve un emploi à la SNMC (Société nationale des matériaux de construction) en qualité de traducteur Arabe/Français.

Puis il occupa le poste de chef de service Achats à l’étranger.

Suite à la restructuration de la SNMC début 87 (ENG, ENAQS…) AbdAllah prit le chemin de Baba Ali, siège de l’ENAQS (Entreprise nationale de quincaillerie) qui finira par péricliter et partir en dissolution !

Après 27 ans de travail, AbdAllah Guettaf se retrouva en chômage forcé ! Aucune indemnité…rien !

Aux environs de 1999, Mohamed Kheloufi (Rabi Yerhamou) lui procura un travail administratif dans une entreprise privée de distribution (l’un de ses parents) au Ruisseau, près de Lafarge à Hussein Dey.

AbdAllah, pour des raisons très personnelles, abandonna et se retrouva par la suite au Hamiz, à l’ENPS (Entreprise nationale des panneaux de signalisation) qu’il quitte en 2002.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3/Ses débuts

Dès 1964, AbdAllah à l’âge de 15 ans taquinait déjà allègrement le mandole.

Les répétitions se passaient à la Villa Choisy (Rue Hanin) puis ce fut le local scout (JFLN) de la cité des Palmiers. A ses débuts, il était accompagné par Hacène Bennouchène au Tar, Hamid Mostfaoui à la derbouka, Lounès Mondi à la guitare, Benadrouche Mohamed (dit Moh leqbaïli) à la guitare et Saïd Bouda au banjo.

A partir de 1966, Abdelkader Choukri (instrumentiste-Retraité à l’ENTV) dit Cheïch Laïbout prit le jeune AbdAllah sous son aile et lui permit alors d’affiner ses armes sous sa férule !

Durant les soirées animées par Choukri, AbdAllah l’accompagnait au banjo puis à partir minuit, finissait lui-même le reste de la soirée jusqu’à l’aube !

Jusqu’en 1969, Krimo Lakehal (rue des jardins) accompagna AbdAllah à la derbouka avec Ammi Hacène Bennouchène au Tar, Smaïl Semrani au banjo guitare et Djamel Bensomra (La Cressonière) au banjo ténor.

De 1971 à 1976, AbdAllah est entouré de Djamel Bensomra au banjo guitare, de Mahfoud Selmi (dit Laglag – Rabi Yerhamou) au banjo ténor, de Allel Khelfa à la derbouka et de Khaled Benslimane au Tar.

A partir de 1977, Mourad taxieur de Oued Ouchayeh est à la derbouka avec Khaled Benslimane au Tar, Mustapha Touati au banjo guitare et le prestigieux banjoniste Ammi Mohamed, Rachedi Mohamed dit cheïkh Ennamous au ténor !

En 1979, il y eut Nonor (cité des Eucalyptus) à la derbouka, Khaled Benslimane au Tar, Mourad Bournane au banjo ténor et Sofiane au banjo guitare.

Merci au frère Mustapha Bennouar pour les précisions suivantes !

De 1981 à 1985,  AbdAllah travailla essentiellement avec Allel Khelfa (derbouka),  Khaled Benslimane  (Tar), cheikh Ennamous /Rachedi Mohamed (BANJO), Kamel FardjAllah ( violon).  Il y avait également :
Mustapha Touati (Allah Yarhmou), Rédha DOUMAZ, les frères Chellali  ainsi que Ahmed papou qui avait animé avec le Cheikh quelques soirées…

Depuis 1990, Lakhdar (El Mossilya) est au Tar avec Djamel (d’El Biar) à la derbouka, Sid Ali (Souidania) au ténor, Sofiane au banjo guitare et Tewfiq (Souidania) au violon.

Il est pratiquement impossible de retracer le parcours musical de AbdAllah Guettaf en se fiant à nos facultés mnémoniques ! La décennie meurtrière permit au maître de se concentrer sur la recherche et la mise à jour des Qassaïd.

 

 

 

 

4/Son répertoire

Nous citerons à titre exhaustif, l’apport en 1965, du cheïch Mahmoud de Djenane Mabrouk, serrurier à la DNC qui lui avait donné quelques Qassaïd telles que : « Roh Ya Nakar Lahcène », »Damit Errada », »lala Fatima », »Youm El Djemaâ » en plus des Nesrafatte et de qualques Sobohi. Cheïck Mahmoud est décédé à Baraki.
(Rahimahou Allah)

Boualem Douara (de la place du 1er Mai) lui apporta entre autres le fameux « Ya L’ghori » dans les années 69.

Nous citerons aussi Mokhtar Benazouz (dit Manitou) le père de AbdelGhani, le violoniste actuel de AbdAllah Guettaf, Mohand Errachid à partir de 1986 et Amar Ezzahi (Chikhena) qui lui transmit par l’intermédiaire de AbdElqader RazqAllah, trois qassaïd du terroir du genre El Mefqoud en 1999 !

Le grand poète marocain Ahmed Souhoum lui proposa un de ses textes « Latifa » que AbdAllah interpréta en 2004 avec brio ! Le poète était vraiment enthousiasmé par le génie de Guettaf ! Il lui envoya encore un autre texte (Asma ALLAH El Housna) et l’invita à venir se produire au Maroc ! AbdAllah réfléchissait à cette proposition quand quelqu’un lui souffla à l’oreille qu’il doit passer devant un scanner qui toucherait à sa pudeur…

Dégoûté, AbdAllah abandonna ce projet !

Il serait superflu de parler des Qassaïd (quelques centaines) que je lui avais remises , lors de mon mariage et où je venais de mettre fin à ma carrière de chanteur chaâbi.

Des amis bien intentionnés lui ramenaient parfois des exemplaires de maîtres tels que :

El Mandaci, Mohamed Bensmaïl, El Bouzidi , Mohamed El Omrani Ben Ali Erzine, BenKhlouf, El Maghraoui, Mohamed Ben Slimane, Kaddour El Alami, Ben Triki, Ben Sehla, Ennadjar, Driss Ben Ali, Mohamed Ben Omar, Ettouhami et sa magistrale « Marhaba Bi Chah’r El Ghofrane» plus connue sous «  Ya Nafekh Fel Abd Errouh »

5/AbdAllah l’Artiste

AbdAllah répétait dans le local des scouts à la cité Les Palmiers.

Nous étions très liés musicalement parlant…

On échangeait des idées, on discutait surtout de chaâbi, touchiate et autres astuces. Très doué AbdAllah Guettaf persévéra en suivant la lignée des grands Médahine du Djed et du zouhd. A l’instar des autres grands chouyoukh. AbdAllah trouvait son inspiration première dans la voie tracée par le Phénix, cheïkh El Anka (Allah Yerhamou) qui était le chef spirituel de toute une génération de jeunes chanteurs de chaâbi Açil. (conservateur)

AbdAllah excellait dans tous les registres musicaux ( Aroubi, Andaloussi, Hawzi, Badoui…)

6/AbdAllah et les Qassaïd

Instruit et très modeste, AbdAllah maitrisait très bien l’arabe littéraire et apportait un soin particulier à l’étude des Qassaïed. On peut dire que Guettaf a dépoussiéré le registre « Qassaïd » au sens propre des mots dans la lignée des grands chouyoukh…

Il a remis au goût du jour, des textes inconnus auxquels il a redonné vie dans le pur style du chaâbi Acil. Ainsi au début, il s’intéressait à la syntaxe, au lexique et à la forme du poème puis dans un deuxième temps, il décortiquait le texte pour arriver au contenu, au fond et aux différents sens apparents ou ésotériques voulus par l’auteur.

AbdAllah, savait que l’on ne pouvait dissocier le texte de son auteur…

En se rapprochant un peu plus de ces auteurs célèbres, il s’imprégna alors de leurs souffles, de leurs vision mystique du monde et finira peu à peu, par adopter dans une très grande rigueur, un comportement digne des plus grands interprètes du Medh traditionnel !

Il regroupait avec amour et patience, les textes des plus grands Poètes du Melhoun en les recopiant dans ses registres. AbdAllah respectait l’auteur du texte et ne changeait jamais quoi que ce soit au texte initial. Très croyant, il accomplissait pieusement ses obligations religieuses et se détournait peu à peu du Ghazl et autres styles réservés à l’amour platonique. AbdAllah se penchait avec ferveur sur les textes d’inspiration Soufie ou de textes de louanges et d’invocations divines ! Avant la soirée festive, personne ne savait ce que le cheikh allait chanter…

Son répertoire très varié, charmait les plus récalcitrants. AbdAllah ne commençait jamais quoi que soit avant d’avoir accompli la prière du Îcha et il finissait toujours avant la prière de l’aube ! Un principe incontournable…

7/AbdAllah et la musique

AbdAllah avait aussi une parfaite maîtrise du Mandole. Il avait une prestance et un répertoire d’une grande richesse poétique. Son répertoire musical était très varié puisqu’il avait l’habitude à chaque récital ou soirée festive, de faire profiter son entourage d’une nouvelle touchia ou un Djambar qu’il exécutait toujours avec brio ! C’est un véritable plaisir que d’assister à l’ouverture d’une soirée avec lui ! Il sortait des sentiers battus et innovait à chaque fois pour le plus grand plaisir de tous les mélomanes avertis qui le suivaient partout où il allait…

Il exécutait allègrement  aussi bien la touchia Ghrib, Moual, Maya, Sika, Raml Maya, Zidane que le Djambar 3raq. Toute une panoplie de Nesrafet selon le Tab’e (mode), venait agrémenter ces merveilleuses soirées.

Sa parfaite diction et sa voix chaude faisaient le reste en envoûtant un auditoire très varié de connaisseurs.

AbdAllah Guettaf est un enfant du terroir qui a vécu du chaâbi et pour le Chaâbi !

J’avais entrepris avec le Cheikh Abdellah Guettaf un voyage à Constantine à l’occasion d’une fête familiale. Sa notoriété, s’étendit alors aux confins du territoire national en passant de Skikda, Béjaia, Annaba et Ghardaïa !

En autodidacte, il a donné au chaâbi, ses plus belles lettres de noblesse.

De ses anciens compagnons de métier, il faut signaler Ali LAÂMA, Rédha DOMAZ (Banjo), Rachid LAÏDAOUI (Banjo), LAÂGAB (derbouka) et bien d’autres…

Depuis et jusqu’à sa mort, AbdAllah GUETTAF se faisait accompagner de L’Hadi HARBIT (Banjo), Abdelghani au violon (fils de manitou – ancien cheikh), Mohamed Johnson (Banjo) Kamel FARDJALLAH (violon), Abbes GUETTAF (neveu de AbdAllah) à la derbouka, Lakhdar (Tar)…

8/Quelques récitals du cheikh

==> Juillet 2006, cheikh Abdallah Guettaf se produisit devant le grand public à l’occasion de la demi-finale de la 1ère édition du festival national de la chanson chaâbi en juillet 2006 à Chéraga.

==>  Jeudi 12/10/2006, il se produit quand même ce jeudi 12 octobre 2006 en maestro durant la finale de cette importante manifestation, subjuguant les jeunes talents ainsi que toute l’assistance  présente au Théâtre National Mahieddine Bachetarzi.

==> jeudi 23 novembre 2006, hommage à l’occasion du 28e anniversaire de la mort du cheikh El Hadj M’Hamed El Anka, à l’auditorium du complexe Laâdi Flici : AbdAllah Guettaf

==> C’est en 2006 qu’il donne son premier concert pour l’ENTV, accompagné par l’orchestre chaâbi que dirigeait Hamai Mabrouk.

==> Le mercredi 11 mars 2009, à partir de  20 heures :

- Au complexe culturel Laâdi Flici :  AbdAllah Guettaf

==> Du 13 août au 8 septembre 2010, la ville de Skikda a consacré lors de la 7e édition de la musique andalouse une programmation ramadhanesque très variée avec notamment :

AbdAllah Guettaf…

==> Le 11 mars 2010, le complexe culturel Laâdi-Flici, chaque mercredi avec :

Abdellah Guettaf…

==> Jeudi 8/6/10, à partir de 21h:

Centre culturel Birtouta: soirée avec Abdellah Guettaf

==> Jeudi 10/06/2010 au complexe culturel Laâdi-Flici à  21h, soirée chaâbi avec :

Abdallah Guettaf…

==> Jeudi  le 25/11/10 au centre culturel Abelhamid Benhadouga de Kouba AbdAllah a interprété :

- «Goulou leghzali»

– « El qabta»du poète M’barek marocain Essoussi.

– «El Malka Khadidja»

– «Lellah el ahad ya h’babi »

– «Moulati»

Et une série de Nesrafate :

- «Ya saâte el hania»

– «Saraqa el ghousnou»

– «Mechmoum» – «Chems el âachia».

==> L’émission « Fen bladi », de la télévision nationale, lui réserve un enregistrement de deux heures.

==> Dans le cadre du programme « spécial Ramadhan 2010″, il enregistre en date du 22 Juillet 2010 dans les studios de L’ENTV des Eucalyptus – Cherarba – une merveilleuse Qassida du cheikh Ettouhami « Marhaba bi Chahr El Ghofrane » connue sous le nom de  » Ya Ennafekh Fel Aâbd Errouh » !

Si ce n’était l’intervention de Bendamache (qu’il en soit chaudement remercié) AbdAllah et El Qoubi auraient quitté les studios, à la vue du matériel d’enregistrement très désuet mis à leurs dispositions…

9/Le destin

Invité pour animer une soirée musicale à Draria, AbdAllah se retrouve à la dernière minute programmé pour le centre culturel de Baraki ! Après la « Touchia » et quelques « Nesrafette », ce fut le drame…

AbdAllah vient de subir un Accident Vasculo-Cérébral (AVC)

Admis aux urgences de l’hôpital Parnet ce samedi 15 janvier, suite à un malheureux AVC AbdAllah GUETTAF avait rendez-vous avec son destin. Il fut rapidement transféré à l’hôpital de Kouba puis à l’hôpital Aït Idir où une opération chirurgicale de 04 heures (de 14 heures à 18 heures) allait lui être fatale, ce vendredi 28 janvier 2011 où il décéda aux environs de minuit trente. Il nous quitte à l’âge de 61 ans. Il est inhumé au cimetière d’El Alia à Alger.

L’ENTERREMENT A EU LIEU LE SAMEDI 28/01/2011 AUX ENVIRONS DE 13 HEURES.

ABDALLAH GUETTAF  61 ans 05 mois et dix jours (18 Août 1949  – 28 janvier 2011)

INA LILAHI WA INA ILEYHI RADJI3OUN ! RABI YERHAMEK YA KHOUYA ABDALLAH

WA YELHAMOU DHAWIK ESSABRA WE ESSALOUANE !

LA ILAHA ILA ALLAH MOHAMMAD… RASSOULOU ALLAH

10/Reconnaissances posthumes

Un vibrant hommage a été rendu samedi 26 février 2011, à la maison des arts et de la culture Mohamed Boudiaf de Annaba, au célèbre interprète de la chanson chaâbie, Abdallah Guettaf, à la faveur d’une initiative conjointe de l’association locale « We Aime Chaâbi » et de la direction de la culture. Un tableau d’honneur, en l’occurrence El Hassoun d’or-2011, a été remis à la famille de ce grand maître du chaâbi.

***************************

La chaine I a elle aussi consacré son émission « Bit Ou Syah » animée par le brillant Boudjemâ ce mardi 15 mars 2011 à la mémoire du regrétté AbdAllah GUETTAF où ses amis (El Hadj QZADRI Hocine et son frère Hamid, ABROUQ Mohamed, CHERGUI Idir – l’initiateur- et SEDDIKI Kamel) sont venus deux heures durant (de 21 heures à 23 heures) évoquer avec un grand honneur, le parcours de ce grand homme et de cet artiste hors pair !

==> Projets:

- Proposition pour la création d’une association « des amis de AbdAllah GUETTAF »

- Appel à Mme Khalida TOUMI ministre de la Culture pour la dénomination d’un centre culturel  « Centre Culturel AbdAllah GUETTAF »

- Organisation, chaque 28 janvier d’un festival chaâbi en hommage à ce grand artiste.

**********

Par respect pour l’auteur et ses efforts dans la révision des différents recoupements (d’autres détails suivront…) PRIERE de bien préciser la SOURCE et LE NOM de L’AUTEUR en cas de publication (quelque soit le support…)

AUTEUR  ==>  GOUTDEMIELKamel

Mes remerciements et mon amitié à notre frère Ammi Hacène Bennouchène pour ses précieuses informations…

 

 

 

11/ Discographie

AbdAllah Guettaf un grand homme, un artiste prestigieux…

 

 

 

 

 

 

 

 

a) Choisissez une chanson dans le menu et appuyer sur « Ok »
b) Pour revenir sur cette page :
Cliquez sur la flèche en Haut et à Gauche sur Youtube

MENU

12/ Pétition

A l'aimable attention de Madame la Ministre de la culture
 

Madame la ministre,

Nous soussignés "les amis de AbdAllah Guettaf" portons à votre aimable attention, la suggestion suivante :

Rebaptisation du centre culturel de Baraki au nom du défunt AbdAllah Guettaf (Allah Yarh'mou)

Madame la Ministre, nous savons très bien que vous êtes la mécène de nos hautes valeurs culturelles et la valeureuse gardienne de leur pérennité...

Aussi, nous insistons Madame la Ministre afin que vous donniez espoir à cette demande en promulguant un arrêté dans ce sens qui viendra concrétiser le travail de longue haleine de ce ténor du chaâbi, cet infatigable chantre du terroir dont vous semblez, Madame la Ministre accorder les plus grands mérites et les louanges les plus élogieuses.

Vous êtes bien placée madame la ministre, pour honorer sa mémoire dans le cénacle des prestigieux artistes dont la notoriété a dépassé les limites de nos frontières. AbdAllah Guettaf a su par sa modestie légendaire et par l'élégance de son style musical, marquer pour la postérité des générations entières ! Le geste auguste qu'on attend de vous Madame la Ministre, lui rendra justice, on n'en doute pas et atténuera dans une certaine mesure, cette profonde affliction que nous éprouvons en évoquant à chaque fois son nom...

Recevez Madame la Ministre, l'expression de notre sincère considération.

 

 

Nom:

Adresse E-mail (ne sera pas publiée):

Wilaya:

Please enter an optional comment:

Do not display name on website:

Hakima, Béjaïa
Louable initiative. Je suis partante !

Kamel, Alger
Voilà, c'est fait ! Espérons que nos amis seront nombreux à venir signer cette pétition...

Akacha, Constantine
excellente initiative pour mémoire !

Hocine, Constantine
Cheikh Guettaf Allah yarh'mou mérite au moins cela et c'est
le minimum que l'on puisse faire !

Akacha, Constantine
Tu restera à jamais dans nos Cœurs ya Cheikh ...

Farid, Béjaïa
Allah yarhamou. Même une salle à Bejaia, c'est bon!

Jojo, Alger
Un grand homme et un grand artiste. Il faut lui rendre justice !

lahcène, Constantine
Cheikh Abdallah une grande leçon d’humilité, de sagesse et de lucidité, une véritable bibliothèque, un astre de la culture Algérienne vient de s'éteindre, afin que ses rayons continueront à Briller Sur la musique Chaabi .Nous-nous devons aujourd’hui de donner son nom au C.C.Baraki ce sera toujours est 'il une reconnaissance quoi qu'infime de ce Grand Homme

merouani, Constantine
le centre de Baraki et un autre à Constantine, Cheikh Abdallah Guettaf mérite plus que ça " Allah Yarh'mou

Belamri Rabah, Constantine
Je suis avec vous les amis !

Selami Souâd, Blida
Rabi Yerhamou. Fenane Taâ Essah !

Filali, Constantine
par cette initiative rendons justice à ce grand maitre du Chaabi Allah yar'hme Chikhna

Nasro-Akacha, Constantine
Rabi yarhme a3mou (tonton) Abdallah c'était quelqu'un d'exceptionnel tu nous manque ! un centre culturel en ton Nom compenserai un peu ce vide...

Touli Abdelkrim, Constantine
Nous soutenons de tout coeur cette initiative afin de rendre justice à ce grand Maitre du chaabi

Kamel, Alger
Nos amis Constantinois sont à l'honneur avec 09 signatures... Merci ! Mais où sont donc passés, les "Amis de AbdAllah Guettaf" ? (Allah Yarh'mou)

Abdelli Hadj Omar, Adrar
Allah Yarhmeh

borhane, Constantine
il était grand temps pour une initiative pareille

berkane omar, Constantine
notre grand maitre mérite beaucoup plus que ca il a contribué a la sauvegarde de lakssida je pense que tous les mots ne suffiront pas pour décrire le monument algérien c était un grand homme et un vraie artiste ....les constantinois sont triste

ziada boualem, Constantine
excellente initiative que je soutiens , afin de rendre justice
à cheikhna Abdallah Guettaf Allah Yarh'mou

Benyahya Hacene, Constantine
C'est un grand artiste qui vient de nous quitter rendons lui hommage à titre posthume,en rebaptisons le C.C.Baraki au Nom de Cheikh Abdallah Guettaf

Mohamed Yacine, Alger
un Grand homme et un Grand artiste
allah yarahmou

Abdelmalek, Annaba
très bonne initiative,je suis partant

noro, Jijel
1961

guemouri, Adrar
Ce grand frère mérite plus que ça et soyez nombreux pour dire OUI à tout ceux qui l'on connu.Allah Yarham khouya Abdallah. Ahmed de Lille-France.

xxxxxxxx, Alger
J'ai connu l'artiste a tous ses débuts et son jeu particulier au mandole où il alterne savamment la hauteur des notes

mokhtari, Alger
Allah yerhmou je suis partant

TAGUIGUE, Constantine
اللهم إرحمه بكل كلمة مدحك بها.
un chanteur, unique dans le monde de chaabi, il a son propre style.Dommage, il passe tout sa carriere a l'anonymat.

nadir, Alger
abdellah guettaf est un ferronier de la parole donc il faut lui rendre un vibrant hommage en sa memoire donc c'est au tour de l'algerie pour lui rendre hommage car il a beaucoup donné pour cette algerie.

boutellis wahid, Jijel
un grand maitre du chaabi et un maalem au sens propre du therme.tres bonne initiative que la maison de culture de beraki portera le nom de abdellah guettaf que nous porterons dans tous les cas et pour toujours dans nos coeurs.

Dillian, Jijel
This is an article that makes you think "never trought of that!"

Lina, Alger
Ya learn something new everyday. It's true I guess!

krimou guettaf, Alger
allah yerahmak ya medah benkhlouf
excellente initiative pour mémoire

krimou guettaf, Alger
ya allah arham min asmou lik mansoub kane yerham aibadak bel kbar wa sghar
chéikhna abdellah medah sid labrare

tami mohamed, Alger
je suis d'accord avec vous abdellah merite plus que ca ALLAH YARAHMOU

Malih, Alger
Rabi yarah'mo, il mérite plus que ça.

Hakim, Constantine
Je suis "pour" à la mémorisation de notre défunt rahimahou Allah...

FARID, Constantine
Bonjour et bonne année à tout le monde , je voudrais savoir qu'est ce qui ya de nouveau au sujet de la rebaptisation du centre culturel de barraki?

kellil, Constantine
oui le defunt merite plus,il etait de son vivant nationaliste ,competent dans son domaine ,disponible et a participer pour l'enrichissement de la culture algerienne d'une facon particuliere et arabe d'une maniere generale ,
ABDELLAH GUETTAF c'est l'equation de "l'ideal' :
1-le savoir
2-le savoir faire
3-et (surtout ) le savoir etre .
moi en tant que constantinois et algerien je souhaiterai qu'a constantine aussi il soit honore en attribuant son nom a un centre culturel

djamel hydra, Alger
je marche avec vous je suis pour allah yarhmou cheikh abdallh si la créme de cheikh el anka allah yarhmou

Nabil GUETTAF, Alger
Veuillez svp rebaptiser le centre culturel de Baraki au nom du défunt Abdellah GUETTAF Allah yarahmou.
Mes meilleures salutations.

xxxxxxxx, Alger
D’emblée je vous remercie de cette louable initiative
ayant un fervent admirateur de chikh , j'ai la chance de grandir à la cite la glacière ou j'ai assister à une centaine de soirées de Abdellah
allah yarhmoiu (la je suis à l’instant à la Mecque pour effectué OMRA , que dieu ait son âme )
Je souhaite porter deux précisions

-ABDELLAH à cesser de travail après la restructuration de la SNMC en 1998 sous la forme d'une retraite anticipée
- LAKHDAR ( Mosylia ) il rejoint la troupe de musique de ABDELLAH en d’ année 90 et non en 1982 comme vous l'aviez souligner
- la troupe de CHIKH composée de 81 au 85 essentiellement ( Allel derbouka - khaled Tar-Namous BANDJOU- Razkallh violon-
il y avait également -Mustapha Touati rabi yarhou
Reda DOUMAZ- les frères Chelali , ainsi que Amed papo qui a animé avec chikh quelques soirées

xxxxxxxx, Annaba
elah yarhamek khouya abdelah ka3ba ouahda fel lalgerie mananesaouakache dima rak fibana

MEKHAZNI TOUFIK, Alger
cheikh Abdellah Guettaf un frere que j'oublierai jamais c'etait un grand artiste , un homme généreux , il y'avait tjrs du thé pour toute personne lui rendant visite ... depuis 1977 j'ecoute Abdellah , avec lui j'ai fais bejaia constantine , jijel hamma bouziane et pratiquement tte les fetes de l'algerois ... comment voulez vous que je ne cautionne pas cette action, bien au contraire je signe avec mes dix doigts cette ppétition j'ai de l'espoir en notre ministre de la culture qui a tjrs encouragé le cha3bi bravo les amis...

benhamouda kamel, Constantine
adaaf el imane

xxxxxxxx, Adrar
cet une chose formidable pour le grand de chabi

KACI, Alger
je suis avec vous les amis , je suis un admirateur de cheikh abdellah guettaf allah yarahmou , il mérite plus que ça

Vagoneolionse, Adrar
明らかである 多くの困難成功のためのすべての努力、それは社会 でいくつかの最も恐ろしい抑圧の厳しい現実を描いたにも関わらず軌道に乗っていると述べた。同様 あなたが何らかの形でしばらくskrecycling.co.uk経由お問い合わせフォームをての人をスクリーニングするための実行雇用背景ChecksItブラウス 型紙 彼らは憎しみと、彼らは神のために他人を殺しているという倒錯概 ニトリ 掛け布団 るものである。 低反発のスリッパは、低反発の最新トレンドの一頼することができ、彼らはあなたを信頼できることを意味します。の代わりに座って、人生があなたを通り過ぎる見て管理することが魔法のカラフルなモロッコのイメージを総括する一つの方法です カメラケース&バッグ を調整します。

親が大丈夫と監督を与えない限り、チャ の贈り物が遠くから保証されている場合、別の年に飲むためにどの:なぜシアトル大司教はオドネルを雇う前に、チェックの背景調査ステンレス 両手鍋 る義務がありますが、陪審員は、この特定のケースでは我々の努力 アウター ジャケット は、彼らが提供しているサービスの種類とオンラインで多くの注目の病気の人々のその上にありません。 医学の分野で行われてきた

 

[polldaddy poll="4975707"]

[polldaddy rating="4398583"]

Vu 19585 fois par 5927 visiteurs

38 réponses à to “ABDALLAH GUETTAF (ALLAH YAR’HMOU)”

  • Lahcène Akacha:

    je tiens à te remercier cher ami de cet article et de tous ces informations qui feront sans aucun découvrir encore plus cheikh Abdallah Guettaf à tous les fans de la musique chaabi effectivement L’Algérie aujourd’hui est En Deuil

    Un Grand Homme et Une grande voix de la musique chaabi Algérienne
    Qui disparaît avec le Grand maître Abdallah Guettaf.

    Cheikh Abdallah porté à travers L’Algérie l’image artistique
    la plus authentique de notre pays,suscitant des émotions
    et réveillant les passions »., il laisse un vide impossible à combler pour tous les passionnés
    de la musique Chaabi. Sa puissance vocale imposante et sans pareil, ainsi que sa présence scénique
    ont fait de lui un des principaux protagonistes de la prestigieuse tradition Algérienne.
    Sa disparition prive l’Algérie, le Chaabi et la culture de l’un de ses artistes les plus aimés et respectés.
    Ses qualités artistiques comme sa chaleur et son charisme ont séduit Constantine et toute L’Algérie.
    c’est avec une Grande Tristesse que je rends un dernier hommage à Cheikh Abdallah Guettaf
    En mon Nom personnel et celui de tous ses Amis Constantinois,
    Nous Assurant la famille du défunt De notre sincère et profonde sympathie

    Tu resteras Gravé à jamais dans nos cœurs
    Ya Cheikh…

    Lahcène Akacha

  • goutdemiel:

    Salam mon frère Akacha Lahcène !

    AbdAllah Guettaf a laissé un vide immense à l’image de sa grandiose et légendaire modestie et de sa grande simplicité !
    J’avais visité la prestigieuse Cirta en compagnie de mon frère AbdAllah (Rabi Yarhmou) lors d’une soirée sublime où la généreuse hospitalité de nos amis Constantinois n’avait pas failli à la fidèle tradition des gens de l’EST…
    Il faut le dire, AbdAllah à l’instar des grands chouyoukh est irremplaçable !
    L’Algérie vient en effet de perdre un grand Homme et un Artiste de la lignée des précurseurs du chaâbi…

    AbdAllah Guettaf l’Homme, l’Artiste et le frère restera à jamais VIVANT dans nos cœurs !
    Les Grands Hommes ne meurent Jamais ! ALLAH YAR’HMOU…

    Qui sait ? Un jour peut être, je reviendrai à Constantine !

    Merci mon frère pour ton appréciation et pour ta visite.

    Kamel

  • Lahcène Akacha:

    Essalem Aâleikoum khouya Kamel,
    effectivement les grands hommes ne meurent jamais, et Cheikh Abdallah en fait partie de cette lignée ALLAH YARH’MOU wa yarh’me djamiê el mouminines les Hommes ne meurent que si ont les oublient, Je tiens aussi à soutenir vos 03 excellente propositions et me compter parmi les
    - « AMIS de Cheikh Abdallah Guettaf »
    - l’appel à son excellence Mme Khalida TOUMI Ministre de la Culture pour la dénomination d’un centre culturel « Centre Culturel Abdallah GUETTAF »
    - l’Organisation, chaque 28 janvier d’un festival chaâbi en hommage à ce grand artiste.
    – Suivi d’une Exposition Photos du Marhoum Cheikh Abdallah Guettaf.
    Tu sera toujours le bienvenu à Constantine ya khouya Kamel ainsi que tout les Mouhibines du Cheikh Abdallah  » RABI YARH’MOU « 

  • goutdemiel:

    Salam Ya Khouya Akacha !

    Tu es un brave garçon, mon frère…Acil Ibnou Acil ! C’est avec joie que nous comptons te voir parmi nous.
    Essaye de voir de ton côté et nous coordonnerons nos efforts. AbdAllah est un frère pour moi !
    ALLAH Yarhmou wa Djamiâ El mouslimina Wa el Mouslimate. Amine !
    Je viendrais peut être un jour ! Merci pour l’invitation. Si tu passes à Alger, fais-moi signe…

    Salam mon frère. Kamel

  • Salam ya khouya Kamel,
    je tiens avant tout à m’excuser de n’avoir pu te répondre de suite, afin de te remercier pour l’invitation à Alger, je n’y manquerai certainement pas de te rendre une visite de courtoisie si jamais
    Allah iketabe el khetouate, par ailleurs je t’informe cher Ami que je viens de réalisé un modeste Diaporama en Hommage à Cheikh Abdallah Guettaf ALLAH YAR’ HMOU , que je n’arrive malheureusement pas à mettre sur youtube pour des raisons inconnus ? Mais si tu le désir je pourrai
    te l’envoyer il suffit de m’envoyer ton courriel
    (Photographe retraité l’université de Constantine )

  • goutdemiel:

    Salam Ya Khouya Lahcène,

    Sois le bienvenu, mon frère !
    Je viens de t’envoyer un mail…

    Nos amitiés à nos frères de Constantine.

    Cordialement. Kamel

  • assya16:

    Allah yerahmou we yewassa3 alih!
    C’était un grand maitre et il restera vivant dans le cœur de ceux qui l’aimaient.
    Merci pour cette biographie.

  • goutdemiel:

    Merci Assya16 !

    Je suis passé sur ton blog ‘Daboudj1948′ sur « blogspot »…
    Très bien agencé, beaucoup de pertinence dans tes remarques. J’ai bien apprécié !
    Merci aussi pour la vidéo  » Ya Ennafekh Fel 3abd Errouh » sur Youtube…

    J’espère que tu reviendras aussi souvent…

    Kamel

  • Merci pour cette biographie sur le cheikh
    Abdellah restera toujours dans nos cœurs, artiste discret et dévoué.
    Le cheikh a beaucoup donné pour la musique chaâabi et plus particulièrement aux textes du terroir de nos chouyoukhs…
    Il a démontré à chaque interprétation la maitrise de son œuvre, c’est à dire l’âme au texte interprété (roh el quasida).
    Sans oublier que le cheikh ressentait bien la profondeur des qasaid, et leurs secrets, et selon le défunt il faudrait avoir beaucoup de sagesse et des connaissance approfondie dans le domaine spirituel (el ilm el mouhoub) contrairement au ilm el maksoub.
    Encore une fois merci pour ce blog et rahmatou allah ala cheikh AbdAllah rabi yarahmek
    comme a dit le poète sidi lakhdar Benkhlouf:
    echahdouli chhadet elkhir nafaa ouqoulou kan ahna benkhlouf el flani
    qayem be souna ou moktadi bel koutoubi

    Nous, on est témoins ya guettaf de ta gentillesse et de ta bravoure.

  • goutdemiel:

    Salam Khouya Lyès

    Merci pour ta visite et pour les compliments…
    Oui, notre frère AbdAllah Guettaf mérite tous les honneurs ! Absolument. Il était très modeste et maitrisait bien ce qu’il faisait. Allah Yarhamou…

    Je viens de publier une PETITION pour ceux que cela intéresse en espérant qu’elle trouvera une oreille attentive.

    Merci mon frère pour ton intérêt et tes encouragements.

    Amicalement. Kamel

  • aslem alikoum ya l khaoua oua baraka allah fikoum aala hada elmadjhoud alirkoum kaymine bih hakda bache natfakrou cheikhna abdellah alamouma arhamhou oua aghfir lahou oua askinhou el firdous el aala inchaa allah .cheikh abdellah madeh rassoul allah rahou khala quasidate ya mdeh fihoum nabiou allah .allahouma ahchourna oua ayiahou fi zoumrati khaeri el aneme. amine khouya kamele yateke ssaha ala petiton rahi hajda mliha la el marhoum yasthale koul kheir . khouya kamel djabli rabi mayzidche ikoune madeh nabi el moukhtar kifou .jijli ihab el marhoum abdellah bezef .asamhouli ya lkhaoua rahou cheikh abdellah li fort bezef .bezef .bezefffffff.jijli.

  • goutdemiel:

    Salam Khouya Mouhamed !

    Baraka Allahou Fik Wa Adama Allah Fi 3omrik…
    Nouhawel Ma Stata3na 3ala Ene Tabqa Dhakirette Khouna AbdAllah Guettaf daymene HAYA Bi Idhni Allah Ta3ala !

    Hadhihi Iradatou Allah Wa Hikmatihi fi Khalqihi…

    Tebqa Chem3atou El Medh Echaâbi daimene Dhouwaya Ila El Abed…Ine Cha’e Allah Ta3ala !

    Tahyatouna Li Ahli Jijel Ya Mouhamed !

    Ya Khouya Mohamed, Rak Enssite Bach Tsigni la Pétition !

  • salamou alikoum ya khouya kamel anssite asmahli rani mestade ensigner koul anhar fi khatar cheikh madeh sidi el mourssaline .khouya kamel rani anhaous ala youfate arassoul mteaa cheikh abdellah ou lia kayane ou baraka lahou fika.. jijli.

  • goutdemiel:

    Salam Khouya Mouhamed !

    Ya3ttik Essaha ! Rabi Iberek Fik …

    Enhawel Endabrha Lek In Chae Allah, ya Akhi El Karim…

    Rabi Yahafdhek Ya Khouya Mouhamed.

  • djafar tamechmecht:

    Mon chér frere Abdellah rabi yarahmou, puisque j´habitte au danemark je le voyais qu´une seule fois dans l´année, mais je lui téléphonais presque chaque jour, son décé m´a boulevérsé, je pense a lui chaque jour chaque heure et même chaque minute, enfin a chaque fois j´enttends sa voie, quand je suis en algerie j´assiste a toutes ses soirrées Rabi yarahmou il n´a rien besoin de nous a part NAD3OULOU BERAHMA, NCHALLAH RABI YARAHMOU ET YAJAALOU MIN AHL EL JENNA. AMINE.

  • goutdemiel:

    Mon frère Djaffar Salam !

    J’ai eu deux décès dans la famille dont un frère (Rabi Yarhamhoum) mais la mort de AbdAllah m’a vraiment marqué !
    C’est en me recueillant sur sa tombe que je retrouve un peu la sérénité…
    C’était un frère pour moi ! (Allah Yarh’mou) Ina LiLAH WA Ina Ileyh’i Radji3oun !
    C’est sa gentillesse, sa générosité de cœur et sa tolérance qui ont poussé les gens à l’aimer et à le respecter.
    ALLAH Ya Hahachrou fi zomrette Syed El Moursaline. Amine

  • C’est une grande perte pour la famille,les amis et tout ceux qui l’on connus. C’était un grand frère pour moi, il nous manque énormément nous pensons à lui et qu’ALLAH AL KARIM l’accueil dans son vaste paradis. ALLAH YARHAM KHOUYA ABDALLAH. Ne l’oublions pas.

  • goutdemiel:

    Ya Khouya Ahmed !

    WAllahi, c’est une grande perte…
    Allah en a décidé ainsi ! Koulou Nafssine Dha’ IQATOU L’Maout…
    Rabi Yarh’mou Wa Iwassa3 3ALEYH’ !
    Lorsque j’écoute une de ses chansons, ça me bouleverse énormément !
    J’ai beaucoup de mal à l’oublier… Ya RAB !

    Quand je vois que pour une pétition, on arrive difficilement à 25 signatures, je suis malheureux !
    Où sont les AMIS de AbdAllah Guettaf ?
    J’ai lu des pétitions qui avaient recueilli des « milliers » de signatures !!! Nous, on ne demande RIEN seulement
    une reconnaissance « posthume ! » pour le défunt ! Il semblerait alors que notre ministère soit vraiment amnésique !
    C’est vraiment triste mais c’est comme ça ! Allah el Mousta3-Aane…

    Merci mon frère, nous sommes voisins…

  • اللهم إرحمه بكل كلمة مدحك بها
    un chanteur, unique dans le monde de chaabi, il a son propre style.Dommage, il a passé toute sa carrière dans l’anonymat.

  • goutdemiel:

    Salam Adel,

    Amen !
    C’est ainsi mon frère…
    Allah Yarhamou Wi Wassa3 3aleyh’ !

    Merci d’être passé mon frère.

    Amitié. Kamel

  • mahmoud abdelkrim:

    salam alaikoum avant je doit le dire pour abdellah el guttaf ellah yarahmou il a laisser un grand vide mais c’est ca le destin son absence il ma toucher vraiment mais koulou chaii khalaknahou bi kader el adjel rabi yarahmou

  • goutdemiel:

    Khouya Mahmoud, Salam !

    Mardi, le 23/08/2011 au TNA Mahieddine-Bachetarzi à Alger, a eu lieu une soirée commémorative à la mémoire de notre frère AbdAllah Guettaf. C’était la 6e édition du Festival culturel national de la chanson chaâbi.
    ALLAH Yarhmou…

  • Hakim:

    Presque tout a était dit, il reste que d’en rajouter encore et encore plus de Rahma Allah yeskinhou fassih djananouh…

  • goutdemiel:

    Salam,

    Oui, mon frère ! Allah Yerhmou Wa Ywessa3 3aleyh…
    Ina Lilahi Wa Ina Ileyhi Radji3oun. El Baqa Lilahi !

    Merci pour ton passage.

    Amitié. Kamel

  • FARIDEFLA:

    Bonjour mielleux…
    Je suis à la fois content et désolé ,comptent d’avoir découvert un site qui valorise la légende de notre CHIKH ABDALLAH EL GUETTAF , et désolé de l’avoir repéré tardivement , mais Màalich mazal el khir…
    je tiens aussi à m’excuser de l’expression tantôt en arabe et tantôt en français dans cet envoi , du fait que certaines allocutions peuvent ne pas être fidèlement significatives en langue autre que la notre.
    Tout de même , en dehors de cet art je trouverais aisément les mots qui traduisent ma pensée simplement le dialogue en français .

    Mélomane averti que je suis , j’ai découvert la prestation du chikh en 1987, et j’en suis mordu de son style depuis…..
    A cette époque el ghorri etait en vogue , mais ce qui m’a épaté jusqu’à ce jour c’est l’intrepretation festive de 2 quacidates à l’époque des k7 , »zora ya achkine zora « et »ghithou el melhouf » toutes les 2 du diwan ibnou messaieb le barde de l’ouest algérien.Et mème maintenant ma soif n’est pas assouvie malgré que j’ai écouté une trnataine de ses soirées , mais ce travail de génie reset à mon sens mémorable , dailleurs à chauque fois que je croise qu’elqu’un qui posséde les anciennes enregistrements du cheikh je lui fait cette aumône..mais en Vain, faudra t il encore patienter pour ne pas oublier cet oeuvre pitoresque de notre bien aimé abdellah.
    Mais au delà de man admiration artsistique , il reste à aussi à cerner la personnalité sobre et lucide de ce monument rimeur de la poésie beduine ,modeste par sa présentation mais imposant par sa determinantion de réciter lors de l’intrepretation des quacidates el djed , la pronocation la plus ex

  • FARIDEFLA:

    suite
    …la prononciation la plus exacte des mots tracés par le meddah, et pour cela il faut avoir non seulement le gourzi et la langue du cheikh ,mais aussi la connaissance du lexique des termes employés par el meloune , ainsi qu’un capiatal linguistique appréciable , chose que abdellah détient justement …S’agissant des textes du medh et de tawoussoul ,l’erreur de lecture se traduisant en parole chantée est vite répugnée …
    Pour le hazl ,les chanteurs peuvent tanguer d’un terme à un autre pour peu que la signification reste intact, un petit jeu de synonyme réhabilite le mot sauté ou oublié ,mais dans le chant spirituel , domaine de prédilection du cheikh abdellah la chose n’est pas pour autant aisée.le texte est difficile et parfois pas versé à l’endroit des OUMOUM , et mérite donc toute l’attention pour atteindre le but , appelé par vocable « nhayat el maksoud »
    Sur la plan musicale et instrumentel , le chikh ne manque pas de prestance et excelle mème dans le style d’epouser le hawzi et le malouf dans le chààbi…son mondole raisonne DAKHLANI comme son éloquance, et surtout dans les TOUCHIA .
    Les khlassates (Heddi), il n’en fais pas un tas , juste un grin pour égayer l’auditeur disipliné aprés avoir prété l’oreil si longtemps dans les kassidates fleuves de son repertoire, sans redondance de certaines habtates classiques connues par le public chàabi ..loin s’en faut , parceque mème dans ce registre certaines khalssates paraissent jamais écoutées chez les autres chanteurs , c’est justement son grin de sel ajouté à ce menu si varié de la chanson chàabi.(Par exeple j’ai environs 20 enregistrements de l’année 2009 et 2010 )et je m’attends à des répétitions ça et là d’une fête à une autre , il n’en fut pas trop ….

    Mais ce qui me fascine chez lui c’est justement les bit oua siah , et les quacidates el medh ,je suis passioné de la poésie du melhoune ; tels les chouyoyks ben tabdji , sidi lakhdar ben khelouf ,el medjdoub etc….

    J’ai posé la question récemment aux descendantes khloufis , à ce sujet :IL N’Y PAS UN CHANTEUR QUI TRADUIT LE PLUS ET LE MIEUX LE DIWAN DE BENKHELOUF QUE EL GUETTAF COMMENT SE FAIT IL QU’IL N’A PAS ETE INVITE ICI A L’OCCASION DE LA CELEBRATION DE LA ZAWIA à L’INSTAR DE BOURDIB ET D’AUTRES…?
    et la réponse est parfois mitigé entre on le connais pas et il ne s’est pas prpoposé…
    J’ai tout de mème fais l’éloge de ce monument de la chanson chaabi ,lors de mon passage làbas.
    je garde bien en mémoire lorsqu’il articule les kawafi de la superbe kacida sallou alih bil ghoudoui oual assali , si chaudement chanté par el marhoum abdellah el guettaf ….
    Les fans de la chanson simple et quelconque berwal et heddi , le méconaissent , les admirateurs de la parole….du verbe et du texte le venèrent…oual hdith kiass
    Votre ami Simple dhouak de constantine….

  • goutdemiel:

    Salam Simple ami Farid, dhouak de Constantine,

    Comment faire pour répondre succinctement à un commentaire si élogieux, simple et sincère ?
    Peut-on en dire plus ? Oui…
    AbdAllah Guettaf (Allah Yarhamou) est un cas dans son genre ! Je ne le connais que trop bien pour avoir été avec lui, dans ma prime jeunesse dans les locaux de la JFLN, du côté de la cité des Palmiers où nous répétions ensemble ou chacun à part, les plus beaux morceaux (Karassi, Twacha wé Mkhilssat…)
    Sa modestie et sa gentillesse sont sa force première…
    Bien instruit et surtout bien élevé, AbdAllah avait ce goût des choses bien faites !
    Rien ne l’arrêtait et il travaillait sans relâche à recopier sur ses registres de nouvelles Qassidates envoyées tantôt par Rachid Nouni, Ezzahi, Mohand Errachid, Ahmed Souhoum, AbdelKader RazqAllah ou d’autres…

    AbdAllah évitait la routine et s’attelait à chaque fois à remanier sa musique, son style et s’appropriait chaque jour un peu plus, le domaine du Medh et du registre sacré du chant religieux et/ou Soufi…

    Un grand homme qui voulait sortir des sentiers battus et redonner une plus grande vitalité à un art qu’on voulait confiner dans des zones d’exclusions propres à l’algérois, fief de feu El Anka !

    Ainsi, AbdAllah Guettaf avait réussi à redonner au chaâbi, ses lettres de noblesse dans un style épuré, simple et à la portée de tous !

    Allah Yarhamek, Ya Khouya AbdAllah !

    Kamel

  • essalam alaykoum merci pour cette biographie allah yarhm echeikh ou yarham oualidik je sui le fils de cheikh mahmoud selui que vous avez site au 4eme chapitre

  • salam merci pour la biographie allayaham chikhna ou yarham oualidik j`ai aimez surtout par ce que vous avez site cheikh mahmoud c`est mon pere rahimahou allah boualem

  • Salam khouya Boualem,

    Tu habitais Djenane Mabrouk ?
    Nous sommes donc voisins ! Ton père était un ami de AbdAllah. (Allah Yerhamh’oum)
    Il l’avait aidé par quelques Qassaïd…
    Merci d’être passé mon ami et au grand plaisir de te lire. Merci !

    Amicalement Kamel

  • salem alikoum wabaraka Allah fikoum khouya goutdemiel pour ce travail…/warahima Allah cheikh el medahine ennabie el mabrour .ya Allah yakhouya ghire atouahchnah rahou dima felbel mene be3dou khlasou el madahine merci kh.Allah yarham oualidik .norojijel

  • Wa 3aleykou essalem Wa Rahmatou Allah Wa Barakatouh !

    La chokra 3ala Wadjeb ! Allah Yerhamhoum Djami3en…

    Tahyatouna Li Ahl Jijel, ya khouya Noro !

    Kamel

  • merci pour tous ces détails, Allah yerrahmou

  • Salam,

    De rien, mon frère ! Allah Yarhamou wi Wassa3 3aleyh’…
    Merci pour la visite et le commentaire.
    Au plaisir.

    Kamel

  • rouas:

    je salue tout les amis et fans du cheikh abdellah el guettaf je prie dieu de lui pardonner et de le garder adans upres de lui dans ces vastes paradis parce le defunt a su nous eduquer et a il contrubuer de pres et de loin a forger notre actuel personnalite . dans le domaine du chaabi nous etions un peu deboussouler il a pu nous repecher dans le bon sens il etait le vrai educateur specialise .ces efforts dans la recherche dans la poesie etaient benefique pour ces fans enfin je dis mon dernier mot allah yarhmek ya cheikh maalam jamel boualem el ksentini de mostaganem

  • Salam, merci mon frère !

    Nos amitiés à nos amis Mostaganémois illustres habitants de la ville des « mimosas » et capitale du Dahra…la ville des « Quarante-quatre chechias », d’Ahmed El Alaoui, des Aïssaoua, de la zorna, de sidi Belgacem, du Ouali sidi Saîd et bien sûr de l’illustre chantre et meddah du Messager d’Allah (QSSSL) sidi Lakhdar Ben Khlouf ! Merci pour le partage…

    Amicalement.

    Kamel

  • rouas:

    salam ,merci khouya kamel saha aidek je tiens a vous signaler que le defunt cheikh tenait a me rendre visite a mostaganem et ca juste avant sa mort il m’a dit je vais vous rendre visite a ùostaganem et vous partirer avec moi au mausolee de sidi lakhdar ma joie fut grande de recevoir chez moi le grand meddah il me faisait des confidences et j’avais un contact telephonique hebdomadaire avec lui . suite a la nouvelle les chouyoughs et les amateurs du chaabi l’attendaient avec impatience .
    .comme a dit le poete khalaha khalya el ghourfa men dek al yaoum menchef allah yarhmou rahma alih oua ala men rabah ya men aach comme on le dit nous a constantine singe jamel boualem el kssentini de mostaganem

  • Salam Khouya Djamel,

    Aïdekoum Moubarak !

    Oui, Allah Yarhamou…peut être qu’un jour, je passerais par Mostaghanem, qui sait ?
    Tahyatena Li Ah’l Most’ghanem !

    Merci mon frère. Si tu passes par Alger, averti-moi et je t’emmènerai visiter et voir sa tombe au cimetière d’El Alia, si tu le désires !

    A bientôt.

    Kamel

Laisser un commentaire

What Time is it ?

La météo ? C’est par là…
Météo Alger © meteocity.com
Au fil des jours
juillet 2014
L Ma Me J V S D
« mai    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  
NasrEddine Dinet (1861-1929)


iHOSTDz simplement le Meilleur !

Hebergeur de Sites Web

Mes butineurs
ma newsletter
Mes images préférées
bote kadhafi15 kadhafi29 yeu kadhafi4 kadhafi20 kadhafi25 kadhafi36 yeuxbot_0 kadhafi24 kadhafi14 yeuxdoux_0 hindoue kadhafi33 kadhafi34